Blog

Archive pour 34 — Bitcoin

Le papier-monnaie

Le papier-monnaie

Pour mieux comprendre le rôle de Bitcoin, il faut d’abord en apprendre plus sur le papier-monnaie:

Les caractéristiques d’une monnaie recherchées par les hommes sont encore plus présentes dans le papier. Effectivement, le papier monnaie est divisible et l’émetteur y inscrit le chiffre voulu. Son transport est plus facile que celui de la monnaie métallique et l’émission peut en être contrôlée. D’ailleurs, son imitation est assez difficile et le papier sur lequel le papier-monnaie est imprimé n’a comme valeur que ce qu’il représente comme pouvoir d’achat. Ainsi, le passage de la monnaie métallique au papier-monnaie constitue une transition importante dans l’évolution de la forme de la monnaie. Au fait, ce passage s’est fait en trois étapes : (more…)

La monnaie scripturale

La monnaie scripturale

Avec l’introduction du papier-monnaie la valeur intrinsèque de la monnaie disparaît. La monnaie devient une monnaie fiduciaire, basée sur la confiance que les agents économiques lui portent. À la limite, on en arrive au fait qu’il existe du papier-monnaie sans rapport avec des réserves en or.

Cette progression, toujours vers une forme plus abstraite de monnaie continue avec la présence des banques. En effet, les banques reçoivent les dépôts du public et elles consentent des prêts à d’autres agents économiques.

Les banques commencent à jouer un rôle dominant dans le système monétaire et les dépôts du public dans les banques et le pouvoir d’émettre des chèques qui en découle constituent la principale forme de la monnaie. Cette forme, on la définit comme une monnaie scripturale.

Les dépôts des clients dans les banques constituent un actif (avoir) pour ces clients et un passif (dette) pour les banques. Bref, dans le bilan des banques, les dépôts reçus du public apparaissent au passif et les réserves détenues à l’actif.

Cette situation permet à des individus et aux banques de s’en servir des chèques en guise de paiement. Les actifs, les dettes, les passifs des banques et des clients servent de monnaie qui prend une forme scripturale, c’est-à-dire qu’il s’agit d’un jeu d’écritures. Essentiellement, les transactions sont faites.

Comment l’arrivée du Bitcoin sur le marché peut-elle changer la situation? On le verra dans quelques années. (more…)

Bitcoin et système bancaire

Bitcoin et système bancaire

Dans le monde d’aujourd’hui, le fonctionnement du système bancaire suppose que les agents économiques fassent confiance aux banques. Autrement, les clients vont retirer la monnaie qu’ils y déposent. Les banques se retrouveront avec des réserves liquides insuffisantes et dans l’obligation de liquider leurs actifs le plus possible et d’arrêter de consentir des prêts. Ce bris de confiance menace l’existence même de la banque.

Naturellement, plus une banque détient une part importante du marché, plus elle a de chances de satisfaire aux besoins de liquidité de la clientèle. D’ailleurs, plus les opérations de la banque sont éparpillées un peu partout sur le territoire, moins elle est soumise aux aléas de la conjoncture économique d’une région donnée. (more…)

Taux d’échange du bitcoin

Aujourd’hui, le monde financier s’adapte au changement que représente l’avènement du bitcoin et d’autres divises virtuelles. Certains courtiers offrent donc désormais la possibilité de coter le bitcoin. Ces transactions passent par des intermédiaires financiers établis et sont donc plus sécurisées en raison d’être ces opérateurs soumis à des règles strictes de régulation (n’empêche que le marché boursier est un produit réservé aux investisseurs avertis).

Grosso modo, le cours du bitcoin a connu une augmentation énorme depuis l’apparition de cette monnaie électronique, mais un certain nombre de facteurs divers peuvent en conduire à l’effondrement ou, au contraire, à une autre augmentation vertigineuse. (more…)

Bitcoin et bourse

Bitcoin et bourse

Si vous décidez d’investir en bitcoins, n’oubliez surtout pas qu’il n’existe pas de moyens faciles de faire de l’argent rapidement en Bourse, alors, il faut agir avec prudence face aux offres qui paraissent très alléchantes. Concernant le bitcoin, un grand nombre d’« experts », à grand renfort de publicité sur le Web, se prétendent capables de prédire l’évolution de cette divise virtuelle et électronique, en prédisant que son cours sera descendu en déca d’un dollar ou, au contraire, montera vers les sommets impensables dans un délais de quelques mois.

Le plus souvent la dépréciation d’une devise s’explique par les mauvais résultats qu’a enregistrés le pays émetteur, ainsi que par un grand nombre d’autres facteurs. Si une agence ou bourse de bitcoins tombe, ans la plupart des cas, la compagnie en question a flirté carrément avec la faillite et la radiation de cette monnaie. Il se peut que le Bitcoin descende, mais il reprendra son envol. (more…)

Bitcoin, quelques réflexions

Bitcoin, quelques réflexions

Existant depuis 2007, le bitcoin a acquis une notoriété indiscutable, mais de diverses polémiques continuent autour de ce moyen de paiement non-métallique (digital, virtuel, éphémère, numérique, etc.). Mais qu’est-ce ce nouveau phénomène qui fait la une de tous les médias ? Il s’agit d’une divise qui n’a pas d’équivalent en argent physique et qui se limite à l’univers informatique.

À quoi peut servir le bitcoin ? En fait, le bitcoin permet de régler des achat auprès des vendeurs qui acceptent ce type de paiement. Contrairement aux paiements par PayPal, une transaction par le bitcoin se fait sans frais, parce qu’il n’existe pas d’intermédiaires ni commissions d’achat ou de vente. (more…)

Bitcoin et marché public

Les interventions sur le marché public et le bitcoin

L’arrivée du bitcoin pourrait influencer négativement les budgets des gouvernements . En effet, toutes les banques centrales détiennent en actif surtout des obligations de leurs gouvernements respectifs, principalement des Bons du Trésor. Ce sont des titres à revenu fixe et à court terme qui servent à financer les dépenses de l’état.

Au Canada, à titre d’exemple, l’échéance de la plupart de ces titres est de trois ou de six mois en allant jusqu’à un an, par exemple, les Bons du Trésor constituent une obligation du gouvernement fédéral du Canada et sont ainsi les plus sûrs des titres de placement canadiens à court terme. (more…)

Bitcoin et taux d’escompte

Le Bitcoin et la variation du taux d’escompte

Le taux d’escompte représente le taux d’intérêt auquel les Banques centrales prêtent aux banques à charte. Même si ces banques n’empruntent à peu près pas de la banque centrale, le taux d’escompte sert néanmoins d’indicateur de la politique monétaire préconisée par la Banque centrale du pays.

Avec l’arrivée de bitcoin en masse, l’élaboration d’une politique restrictive conduit la Banque centrale à élever son taux d’escompte, annonçant ainsi sa volonté de resserrer les conditions de crédit. (more…)

Dépôts du gouvernement

Dépôts du gouvernement

Ou comment le bitcoin influence l’économie

Selon que les autorités monétaires désirent accroître ou diminuer la masse monétaire qui circule au pays, le gouvernement peut décider de déposer ses fonds dans les banques à charte ou à la banque centrale du pays.

En supposant que le gouvernement décide de retirer 100 millions de dollars de son compte à la Banque du Canada et de le déposer dans les banques à charte, ces banques auront alors des réserves liquides accrues et elles pourront procéder à l’accord de prêts dans l’économie nationale. Ces prêts conduiront à une expansion des dépôts bancaires et la situation se traduira par les changements au niveau des bilans des banques. (more…)

Bitcoin et les pays émergents

Bitcoin et les marches des pays émergents

Il est évident que les pays émergents offrent d’énormes possibilités de croissance. Pourtant, handicapées par leur méconnaissance de ces marches, plusieurs entreprises s’y aventurent lestées d’un désavantage stratégique.

Voici quelques-uns de mythes au sujet des marchés en émergence.

1) Les consommateurs n’ont pas les moyens d’acheter des produits de haute technologie. (more…)

Page 1 of 3 123